Making policies work

Publications

Challenges Papers (series)

Dérives continentales dans un monde multipolaire

Enjeux pour les relations Afrique-Europe en 2019

28-01-2019

Alexei Jones, Lidet Tadesse et Philomena Apiko, ECDPM Challenges Paper, Janvier 2019

Share Button

Cette page est également disponible en Anglais

Comme chaque année, le présent document tente de cerner les principaux débats attendus en 2019 et au-delà, et d’en esquisser la toile de fond. Le but est d’apporter un éclairage sur les processus de changement en cours en Europe et en Afrique et leur incidence sur les relations entre les deux continents.

Depuis le sommet UA-UE de 2017, à Abidjan, plus d’un an s’est écoulé sans la moindre avancée dans le dialogue politique officiel sur le partenariat Afrique-UE, les deux parties étant absorbées par des préoccupations plus immédiates. L’Union africaine (UA) étudie de nouveaux partenariats et prend des mesures sans précédent en faveur de l’intégration continentale dans les domaines économique, politique et institutionnel. De son côté, l’Union européenne (UE) se heurte à une dynamique bien différente qui divise ses membres sur ces mêmes thématiques.

La dynamique d’intégration continentale n’a jamais été aussi forte en Afrique. En 2018, ses dirigeants ont pris diverses décisions novatrices en vue d’accélérer la réforme institutionnelle et financière de l’UA. On saura dans les mois à venir ce que valent les engagements pris par les États membres d’arriver à un autofinancement partiel de l’UA, de promouvoir le commerce intracontinental par le biais de la nouvelle Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) et de « faire taire les armes » d’ici 2020.

En Europe, la montée des politiques protectionnistes et nationalistes dans certains États membres continue d’étouffer les appels à une Union plus forte et plus unie, capable de régler les défis actuels. Par ailleurs, plusieurs processus européens vont s’entrechoquer en 2019 pour créer une « parfaite tempête » qui fixera le cap du futur engagement de l’Union dans le monde. Parmi ces processus, citons les élections parlementaires européennes, la négociation du cadre financier pluriannuel, le point d’orgue du Brexit et la négociation d’un nouvel accord de partenariat avec les ACP (le groupe d’États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique).

Les processus et dynamiques institutionnels et politiques qui sont à l’œuvre sur les deux continents vont certainement influencer la capacité de l’UA et de l’UE à travailler ensemble sur des questions d’intérêt commun et dans un esprit de partenariat entre égaux. L’année 2019 offrira néanmoins plusieurs occasions de réorganiser le partenariat entre l’UE et l’Afrique. Ce document en examine quelques-unes et essaie de voir à quoi l’on peut s’attendre. Il accorde une attention particulière aux intérêts convergents et divergents entre les États membres, et entre ceux-ci et leurs organisations continentales respectives – l’UE et l’UA – ainsi qu’entre les deux continents proprement dits.


Lisez « Dérives continentales dans un monde multipolaire »


Download (PDF, 1.91MB)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Comments

Cross-cutting TopicsAfrica-EU RelationsChallenges Papers (series)ACP Group of StatesAfricaCaribbeanEuropePacific