Publications

Briefing Notes (series)

Les relations UE-Afrique peuvent-elles être approfondies? Une perspective sur les relations de pouvoir, les intérêts et les incitations

Cette page est également disponible en: Anglais

12-01-2018

Bossuyt, J. 2017. Les relations UE-Afrique peuvent-elles être approfondies ? Une perspective sur les relations de pouvoir, les intérêts et les incitations.

Share Button

This brief is also available in English.

Il y a soixante ans, la signature du Traité de Rome (1957) a permis à l’Europe de s’engager dans la coopération au développement, en commençant par les pays africains. Il y a dix ans, les dirigeants des deux continents se sont mis d’accord sur une “stratégie conjointe Afrique-UE ” (2007) visant à renforcer le partenariat politique. Les parties prenantes se sont préparées pour le 5ème Sommet UA-UE (Abidjan, Côte d’Ivoire, novembre 2017), une grande messe diplomatique a donc eu lieu pour mettre à jour les niveaux d’ambition réciproques dans une période de volatilité.

Au cours des derniers mois, des appels ont été lancés pour repenser fondamentalement à la fois le récit et la pratique des relations UE-Afrique. Cette note d’analyse étudie la portée de l’approfondissement de ce partenariat crucial. À cette fin, l’analyse se focalise sur les relations UE-Afrique actuelles dans une optique d’économie politique. Cela implique de se concentrer sur “pourquoi les choses sont comme elles sont” et “où est-ce qu’il y a de la traction pour aller de l’avant”.

La note d’analyse examine en premier lieu le fossé entre le potentiel de coopération renforcée et le bilan plutôt désillusionnant des relations UE-Afrique. Ceci est en grande partie lié au phénomène de “dépendance de trajectoire” dans lequel les deux parties restent largement piégées. Des ouvertures apparaissent cependant, principalement sous l’influence de dynamiques au sein des deux blocs ainsi que dans des événements externes. Sur cette base, nous fournissons des exemples de “voies à suivre pour un changement” qui peuvent être observées dans divers domaines politiques. En s’appuyant des leçons des chantiers actuels de nouveaux modes d’interaction, nous présentons un ensemble de choix politiques potentiels pour les décideurs politiques afin de réformer les relations UE-Afrique.

À court terme, nous ne devrions pas nous attendre à un saut qualitatif majeur. Toutefois, à moyen terme, il existe de nombreuses opportunités que les deux parties pourraient mieux exploiter en : (i) mettant explicitement leurs intérêts respectifs au centre de la coopération ; (ii) renforcer les institutions principales à poursuivre leurs propres agendas ; (iii) libérer les capacités et les ressources des acteurs non institutionnels et des autorités infranationales ; (iv) opter pour une combinaison stratégique de partenariats axés sur les résultats et (v) rationaliser les cadres politiques et les instruments.

Download (PDF, 431KB)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Comments

European external affairsAfrica-EU RelationsBriefing Notes (series)ACP Group of StatesCotonou AgreementPolitical economy analysisAfricaEurope