Making policies work

Rendre l’agriculture africaine intelligente sur le plan climatique

16-11-2015

Share Button

Neuf sur dix Africains travaillent dans l’agriculture, et l’Afrique est le continent le plus vulnérable en ce concerne le changement climatique. Malgré le fait que l’agriculture fonctionne entièrement en dépendance du climat, les deux politiques concernées sont souvent appliquées en isolation totale l’une de l’autre.

La seule option disponible est de rendre l’agriculture intelligente sur le plan climatique, a déclaré le Centre européen de gestion des politiques de développement (ECDPM).

L’agriculture intelligente sur le plan climatique est largement promue par les décideurs  politiques africains. Cependant, il manque clairement une coordination institutionnelle, du savoir-faire technique et des moyens financiers, bloquant sa systématisation aisée.

L’investissement dans l’agriculture sensible au climat crée des opportunités pour le secteur privé, y compris les petites et moyennes entreprises (PME), pour faire des profits durables. Les PME sont mieux placées pour trouver des opportunités sur les marchés locaux et pour adapter les technologies  intelligentes sur le plan climatique sur ces marchés.

Afin de réaliser ses objectifs, l’agriculture intelligente sur le plan climatique devrait engager  tous, englobant les paysans, les gouvernements et les entreprises. Elle devrait figurer parmi les premières priorités lors de la COP21 à Paris.

Il faut combler le fossé entre le changement climatique et l’agriculture, avant qu’il ne soit trop tard. L’Afrique pourra certainement bénéficier d’un secteur agricole qui est intelligent au niveau climatique.

Les citations s’attribuent à Hanne Knaepen, chargée de mission auprès de l’ECDPM.

Veuillez trouver ci-joint une copie de l’infographie en la matière. Le rapport est disponible ici : Making agriculture in Africa climate-smart – From continental policies to local practices (uniquement en anglais).

Contact : Emily Barker via [email protected] ou par téléphone +32 (0)474 12 34 73 (journalistes).

Des experts sont disponibles pour des entretiens.

Food SecurityClimate changeAfrica